Vieillir avec l’Ayurveda : maintenir sa vitalité à l’équilibre

L’Ayurveda est le savoir vieillir le plus ancien du monde. Science allumée ou savoir éclairant ? Dans cet article, tu vas découvrir et évaluer comment vieillir avec l’Ayurveda, une philosophie pratique qui envisageait et accompagnait le vieillissement il y a déjà 5000 ans. La prévention Bien Vieillir ne date pas d’aujourd’hui et cette démarche perdure !

Vieillir avec l'Ayurveda : un couple de Seniors allongés en forme

L’Ayurveda, le savoir vieillir le plus ancien du monde.

L’Inde, grande et très ancienne culture, est fascinante. Un peuple descendu des plateaux de l’Iran, il y a plus de 5000 ans, y implanta la civilisation védique et l’Ayurveda. Peut-être as-tu déjà entendu parler de ces savoirs indiens de santé encore pratiqués aujourd’hui, si tu t’intéresses au yoga ou à la méditation ? Ayurveda signifie connaissance de la vie, science du vivant et de la vitalité. Rien que cela ! Comment est-ce qu’on vieillit avec l’Ayurveda  ?

Je me propose de t’éclairer, en commençant par un résumé des principes, pour aboutir à de la pratique et au partage d’expérience. Je souhaite te faire découvrir des conseils de longévité épicés que tu pourras mettre à ta sauce.

L’Ayurveda, les principes d’une vieille dame.

Une branche de l’Ayurvéda, appelée JarâCikitsâ, enseigne comment vivre avec vitalité et prévenir les effets du vieillissement.

En occident, l’Ayurveda n’est pas reconnue comme une science pour insuffisance de preuves de son efficacité. Cependant, l’Organisation Mondiale de la Santé ne rejette plus les médecines traditionnelles qu’elle intègre dans ses programmes. Comme m’avait dit un jour mon médecin traitant, si une rumeur est forte, elle ne peut pas être balayée. Car les croyances et la confiance ont un impact considérable sur la santé.

Je te dis ce que j’en pense, je suis intéressée mais partagée. Je vois dans l’Ayurvéda :

  • une philosophie, aux origines mystiques, basée sur la pure conscience et l’énergie cosmique qui m’échappent et que je mets à distance,
  • des principes d’hygiène de vie et de santé, préventifs, relativement universels et actuels.

C’est le programme de prévention adaptée au vieillissement dont je vais parler dans cet article.

1. Les bases de l’Ayurveda.

Vieillir avec l'Ayurveda : le mot Ayurveda en Hindi

En version originale

Dans sa thèse de 2017 à l’université de Paris Diderot,  Sivantiny Sivanandamoorthy, doctorant en médecine, explique que :

  • l’Ayurveda part du principe que toute maladie provient d’une perte d’harmonie entre l’être vivant et son environnement, perçue à travers les 5 sens.
  • la prévention permet donc d’éviter la survenue de ce déséquilibre ou le ralentir, de contrer l’apparition de maladies par une hygiène de vie personnalisée, aidant à « détoxifier » régulièrement l’organisme.

Comprendre et simplifier l’Ayurveda n’est pas facile, entre savoir mystique et contenus de santé extrêmement complexes, précis, argumentés. Ce mélange de spiritualité et de pratique me rend l’Ayurveda fascinante.

Toutes les autres médecines antiques (chinoise, arabe, grecque avec Hippocrate…) s’en sont inspirées. La médecine ayurvédique, encore pratiquée en Inde aujourd’hui pour 1.2 milliards d’habitants, est enseignée à l’Université.

En occident, Deepak Chopra, médecin indo-américain, spécialiste de médecine interne et d’endocrinologie, est le plus connu, surtout aux USA. Revers de la médaille, il est également très critiqué par la communauté scientifique sceptique.

J’ai suivi un de ses cours en ligne sur la santé parfaite pour rester jeune.  Sa façon de parler m’a semblé parfois perchée et obscure. Pourtant, après un temps d’assimilation, certains de ses propos m’ont paru de bon conseil. 

C’est pourquoi je ne vais pas jeter l’Ayurveda avec l’eau du Gange.

2. Il était 3 petits doshas.

Vieillir avec l'ayurvéda : les 3 doshas

En Ayurveda, toute chose est composée des 5 éléments qui vont constituer les doshas : l’éther (une sorte de vide et le son), l’air, le feu, l’eau et la terre, représentant les 5 états de l’énergie et de la matière.

La combinaison de ces éléments, ou doshas, est responsable de tous les processus physiologiques et psychologiques du corps et de l’esprit.

Ainsi, tes caractéristiques physiques, mentales et émotionnelles peuvent être décrites par ces 3 doshas. Dans ta constitution, l’un des 3 peut avoir un poids dominant ou bien tu pourras être de constitution mixte.

Les 3 doshas sont :

Combinaison de feu et d’eau, principe de la transformation.
Siège dans l’intestin grêle.
Qualités chaud, fluide, léger, pointu.  
Sur le plan physique, Pitta est lié à la digestion, à la température du corps, à l’éclat du teint et des yeux.
Sur le plan de la personne, il représente la confiance, le courage, l’ambition, l’intelligence, la curiosité, la perspicacité …
Quand Pitta est déséquilibré, surchauffe physique et émotionnelle à l’horizon.

Combinaison d’eau et de terre, principe du lien et soutien.
Siège dans l’estomac.
Qualités lourd, poisseux, doux, froid.
Sur le plan physique Kapha est lié à la force, l’endurance, le sommeil et la longévité.
Sur le plan de la personnel, il représente l’attention, la concentration, la patience, la tendresse, l’accomplissement…
Quand Kapha est déséquilibré, lourdeur et léthargie s’installent.

Combinaison d’air et d’éther, principe du mouvement.
Siège dans le côlon et les poumons.
Qualités sec, léger, rugueux, froid.
Sur le plan physique Vata est lié à la fonction motrice, aux processus biologiques, aux douleurs chroniques, à la respiration et à la stimulation des sucs digestifs.
Sur le plan de la personne, il représente la créativité, la joie, la vitalité, la générosité, la dispersion, la mobilité, la subtilité… Quand Vata est déséquilibré, anxiété, nervosité et insomnie au rendez-vous.

Ils ont des rôles spécifiques et sont complémentaires. Leurs qualités sont détectées à l’aide des sens. Ils évoluent en fonction des instants de la journée, du temps, de la nourriture et des étapes de la vie. La santé et le bien-être sont atteints s’ils fonctionnent harmonieusement entre eux et avec l’environnement.

La  prévention consiste à garder un oeil sur l’équilibre des doshas avant que des maladies ne se déclarent.

L’alimentation, la digestion et l’élimination tiennent une place centrale. En effet, pour l’Ayurveda,  le déséquilibre des doshas perturbe la digestion et produit les toxines responsables des maladies.

Vieillir avec l'ayurvéda : un gratte langue en cuivre

Et le schmilblick est ? … Réponse dans ta lecture.

3. L’antique quantique.

Pour l’Ayurveda, le corps est quantique (électromagnétique). Il est capable d’une programmation invisible qui crée, façonne et contrôle la structure physique. Les cellules sont dotées d’un réseau de connaissances et d’intelligence intégrée. Les doshas, comme des petits appareils de radio, peuvent transformer l’invisible en matière. Les sens, profondément reliés au champ quantique de l’univers, sont les conducteurs de l’invisible.

Bien évidemment, aucune preuve n’existe de ces affirmations et je n’en sais, n’en crois rien. Cependant, au 21ème siècle, la physique et la médecine quantiques sont l’objet de nouvelles recherches prometteuses.

Alors, qui vivra, veda, qui sait ?

Cette conviction a abouti à des pratiques ayurvédiques pour libérer le corps physique des impuretés qui empêcheraient de renouer le contact avec le corps quantique.

4 sont essentielles :

  • le panchakarma ou purification du corps : traitement saisonnier, proposé dans les cures ayurvédiques. J’ai connu quelqu’un qui ne manquait jamais sa cure et se disait régénéré (lavement, vomissement, purge, saignées au programme, nettoyage en douceur et en profondeur, cette parenthèse est parait-il épuisante voire éprouvante). Je passe mon tour.
  • le dinacharya ou hygiène quotidienne : nettoyage complet de la bouche (avec une cuillère d’huile de sésame pour fortifier dents et gencives et grattage de la langue), nettoyage du nez, au lever un verre d’eau légèrement chauffée qui réveille le transit.
  • l’abhyanga ou massage : éliminer les déchets, activer les processus de rééquilibrage des doshas, fortifier le système immunitaire, apaiser le mental.
  • la méditation : développer une posture d’auto observation, mettre à distance pensées et émotions et accéder au calme intérieur.

D’autres idées pour accéder au corps quantique : les sons, les arômes, la visualisation, la stimulation des points de jonction entre le corps et l’esprit. Je décroche, là.

En avant, la pratique !

Vieillir avec l'Ayurveda : un centre ayurvédique en Inde

Bienvenue au centre ayurvédique.

1. Quoi de neuf Docteur ?

Veux tu savoir comment se passe la consultation d’un Vaidya, le praticien ayurvédique ? Curieuse, j’ai osé une consultation ayurvédique il y a quelques années dans un centre de yoga à Paris. Je voulais savoir comment entretenir mon équilibre de santé. Je ne suis pas volontaire, par contre, pour me soigner par l’Ayurveda et avaler des compléments ayurvédiques dont je ne connais ni la provenance ni les effets.

Mon praticien était une femme d’âge moyen, en sari, petites lunettes rondes à la Gandhi et longue tresse grisonnante dans le dos. La consultation a duré une heure environ. Sérieuse et appliquée, elle m’a observée attentivement : façon de bouger, de parler, de réagir. Elle a scruté mon visage et mes mains. Elle a examiné ma langue et a pris mon pouls durant de très longues minutes, pour analyser, à travers les pulsations, les qualités des 3 doshas et leur équilibre pour moi. Enfin, elle m’a questionnée sur mon mode de vie

A partir de là, elle a établi mon profil personnel multi-critères et mes besoins et m’a remis une liste de conseils préventifs dans les domaines de l’alimentation, de la respiration, des soins corporels, de la psychologie, de la vie quotidienne, des loisirs, des activités physiques et de compléments alimentaires à base de plantes.

J’ai mis en place certains conseils qui m’ont aidée à ne pas amplifier mes points faibles. J’ai retenu que la santé est un mode de vie global, sous ma responsabilité. Aujourd’hui, après cette 1ère digestion, j’ai commencé l’expérience de goûter au vieillissement à la sauce ayurvédique.

2. L’expérience de la cure ayurvédique.

L’Ayurveda recommande chaque année de faire une ou plusieurs cure d’entretien de l’équilibre, la fameuse Panchakarma. 3 fois par an idéalement !  De plus en plus d’ Européens pratiquent ces cures de 1 semaine pour améliorer leur bien être. Pour ma part, je n’ai eu ni l’audace ou l’occasion d’aller jusque là. 

C’est pourquoi, pour en parler, je me suis tournée vers une autre blogueuse qui a tenté l’aventure ! Dans son blog pro-âge Jeune vieillis pas, Virginie nous offre le reportage de sa cure Ayurvédique au Kérala. Son article, très intéressant et dépaysant, détaille, photos à l’appui, tous les soins incroyables qu’elle a reçus (dans l’objectif pour elle d’arrêter de fumer). Son bilan est concluant, qu’en penses-tu ?

Je t’entends peut être… Dommage que cela soit si loin… Mais tu vas voir que, déjà de chez toi, tu peux essayer et peut être adopter quelques préconisations, dont certaines te seront familières.

3. Vieillir avec l’Ayurveda, vas-y Vata !

Vieillir avec l'Ayurveda : une femme Senior indienne souriante boit du thé

L’âge Vata.

Vers  55 ans commence l’âge de Vata. En Ayurveda, le vieillissement est Vriddhavastha. Il présente 2 composantes :

  • L’âge chronologique en référence à l’âge réel. Irrémédiable.
  • L’âge biologique en référence au changement des paramètres cellulaires ou moléculaires du corps. Modifiable.

Ainsi, l’âge biologique peut être retardé ou même interrompu contrairement à l’âge chronologique. Il n’y a pas de lien entre les 2.

L’Ayurveda prétend qu’une personne possédant un niveau de conscience très supérieure  pourra échapper au vieillissement et à la mort grâce à la pratique approfondie du yoga et de la méditation qui reconnecte au corps quantique qui ne vieillit pas. Ceci n’engage que l’Ayurveda …

Surtout que cette capacité est inaccessible à la majorité des gens qui devront

– de manière préventive, éviter de vieillir prématurément et ralentir le processus,

– de manière curative, gérer la vieillesse et soigner les pathologies.

Le dosha Vata  prend ses aises avec l’âge, pouvant même devenir prédominant et carrément excessif. Un vieillissement mal vécu manifeste les pires signes d’une aggravation Vata, qui se ressentent :

  • physiquement : transit perturbé, intolérance au froid, peau sèche et rêche, fatigue, douleurs dans le bas du dos, douleurs nerveuses ou articulaires, perte d’appétit
  • psychiquement : insomnie, confusion, nervosité, humeur changeante, tristesse, anxiété, peur

A la suite de quoi, le risque d’apparition des pathologies du vieillissement s’accroit. C’est pourquoi, si ces manifestations surviennent ou se développent, il est recommandé d’apaiser le dosha Vata pour prévenir ou ralentir les dégâts.

4. Au quotidien.

Vieillir avec l'Ayurveda : l'auteure du blog habillée en Indienne avec une femme indienne

A droite, c’est moi, incognito pour mon enquête.

Pour rééquilibrer le dosha Vata, l’Ayurveda propose un programme complet d’hygiène de santé. Il y a plusieurs tiroirs que tu peux ouvrir. Dans chacun, je vais te dire ce que j’ai mis en place.

Beaucoup de régularité et de repos (sommeil et méditation). Se méfier du froid, éviter les courants d’air et maintenir l’humidité dans l’atmosphère. Les douches, bains chauds et saunas sont recommandés.

Manger à heure régulière et éviter le jeûne (pas le jeune 🙂 ). Prendre un petit déjeuner nourrissant. Boire de grandes quantités de liquides chauds et éviter la déshydratation.

Eviter le surmenage mental (musique forte, images trop vives, films violents) et les excitants de toutes natures (café, thé, tabac). Pratiquer des activités calmes et créatives. Choisir des couleurs claires et douces pour décorer son intérieur.

Prendre des vacances dans des endroits chauds mais non arides, plutôt la mer que la montagne. Résister à l’envie de remplir les journées et jouir de ne rien faire.

Fréquenter des gens gais, lire ou regarder des sujets légers, amusants.

Je découvre sans effort cette manière de vivre  qui me ressemble de plus en plus. En particulier, me méfier du froid. J’ai écrit un article à propos de lutter contre le froid sans grelotter

Une alimentation simple nourrissante, réchauffante et apaisante aux saveurs douces, acides, salées (soupes et plats longuement mijotés, épices doux et chauffants comme cannelle, et muscade, tisanes épicées, céréales chaudes, pain frais, lait chaud, crème, yaourts, fromage de chèvre et de brebis, beurre, amandes, fruits sucrés, avocats, citrons, légumes cuits).

Ce n’est certes pas la cuisine la plus légère et fraiche. Les personnes de constitution Vata sont longilignes et minces…
Alors prudence pour les constitutions plus robustes ou potelées… C’est mon cas, je retiens les soupes, les légumes cuits, les tisanes épicées, même en été. Je me fais régulièrement un plat de riz, le kitchari pour plaire à Vata. J’ai aussi pris l’habitude de boire du lassi épicé- salé toujours pour chouchouter Vata. Tu peux télécharger ces recettes dans les ressources.

Exercice quotidien modéré. Marche, jogging ou vélo lents, pilates… et bien sûr yoga. Effectuer les postures qui ancrent (par ex le triangle, la chaise), des postures qui équilibrent (ex le palmier) et des postures qui lâchent prise (comme la pince). J’ai fait une fois un essai de yoga et je n’ai pas accroché en raison de mon manque de souplesse et de patience de l’époque.

La respiration alternée, une narine après l’autre, recommandée par la praticienne ayurvédique pour accéder à la tranquillité mentale.  J’ai conservé bien que cela ne soit pas discret en public…

Se masser le corps à l’huile de sésame, y compris l’intérieur des narines. L’huile est particulièrement bénéfique contre la sécheresse cutanée de l’âge Vata. On peut se masser rapidement quotidiennement à la maison ou se faire masser.

Je m’offre parfois un massage à l’huile tiède, 1h30 de relax et d’élimination des toxines et lien corps-esprit. Je l’ai complété une fois par un étonnant écoulement d’huile chaude, lentement sur le front dans un mouvement de balancier, durant un quart d’heure. Le bienfait est une relaxation profonde et un recentrage (parfait si on souffre de stress et d’insomnie). Certaines personnes n’apprécient pas le filet d’huile car il les énerve au lieu de les calmer.

Vata a particulièrement besoin d’apaiser le flot incessant de pensées et d’émotions. On peut se concentrer sur la respiration, la flamme d’une bougie ou un son.

Je m’entraine à méditer sur ma respiration. J’arrive progressivement à rejoindre une zone de silence et de calme dans mon esprit.  Parfois, je commence avec l’intention de me concentrer et d’observer ce qui se passe pour pouvoir justement prendre mes distances. 
Mais il m’arrive de dévisser vers la relaxation, ce qui n’est pas du tout la même chose.
La relaxation est bien agréable et permet de se détendre. 
Alors que la méditation est un entrainement de l’esprit et du cerveau à rester sereinement observateur de ce qui s’y passe et se passe autour de soi. Tout le bénéfice est dans cette attention.

Voilà les connaissances et l’expérience que je peux échanger sur l’Ayurveda. Je ne suis pas une adepte et n’ai l’intention ni de te convaincre ni de te dissuader. Je m’intéresse et j’essaie tout ce qui s’attache à faire vivre le mieux longtemps possible.

A toi de voir si tu es inspiré-e ou pas ? Mon propos est d’inviter à y réfléchir. Comme dans beaucoup de choses, il y a à prendre et à laisser.

Le plus important, je crois, est de se rappeler qu’on vieillit bien vivant en respectant qui on est, attentif à son équilibre et vigilent sur les excès. C’est de la prévention personnalisée. De savoir aussi pourquoi on agit et se prendre par la main, sans objectif.

Suivre certains conseils et pratiques ajoute aussi des épices à l’ordinaire. Un art de vivre qui casse la routine et fait voyager.

N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires, et bon Vata !

Des ressources pour la route.

Sur ce site, tu peux rapidement  déterminer ta constitution.

Voici mes  recettes du Kitchari et du Lassi pour vieillir avec l’Ayurveda et l’âge Vata.

Une petite tisane Vata par là dessus pour calmer l’esprit, éliminer les toxines et digérer : tu fais infuser fenouil, cannelle, cardamone, clou de girofle, gingembre, zeste d’orange. Et le tour est joué !

Le magazine Top Santé explique comment  pratiquer la respiration alternée.

Enfin, des supers huiles de massage adaptées aux doshas en vente sur Yogsansara.com qui prodigue aussi des massages. Pour le schmilblick, si tu donnes ta langue au chat, pense à la nettoyer avant, avec un gratte langue que tu peux aussi acheter dans ce site.

Cet article t’a intéressé ? Pour recevoir chez toi les nouveaux articles et n’en manquer aucun, abonne-toi ici.

5 réponses

  1. Claire Latour dit :

    Article vraiment intéressant ! Je n’ai que 25 ans mais j’ai été intrigué par ce nom; que j’avais déjà entendu notamment autour de ma pratique du yoga

    • anne zavan dit :

      Merci Claire pour votre avis sur l’article. Cela me fait très plaisir d’apporter une information et une expérience intéressantes. Vous n’avez que 25 ans mais que ce soit avec l’Ayurveda ou autrement, c’est dès cet âge que la prévention santé prend son sens. Après ce n’est pas inutile mais c’est moins efficace, forcément. Prévenez-vous bien !

  2. Fritsch dit :

    J’ai pour la première fois pratiqué une cure Ayurvedic cet été en Inde, dans la région du Kerala. Ce fut une très belle expérience que je recommande, j’espère pouvoir y retourner chaque année. 8 jours de massage de la tête aux pieds et rééquilibrage des doshas cela fait un bien fou!
    J’ai appris beaucoup de choses mais pour le moment j’ai un peu de mal à tout mettre en application:)

    • anne zavan dit :

      Merci de ton témoignage enthousiaste sur la cure de massages et le rééquilibrage des doshas. Pratiquer l’Ayurvéda demande une certaine discipline si on suit les recommandations à la lettre, ce que je n’ai pas fait non plus. Je picore plutôt. As tu fait au Kérala la fameuse détox ? Si oui, peux-tu en dire un mot ? Merci pour la lecture et le commentaire.

  3. Fritsch dit :

    Non pas je n’ai pas fait la cure detox, pour une première fois nous avons fait soft
    Cure plutôt bien être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *