Bien vieillir entouré : Tisser et nouer des liens

Comment vieillir entouré comme ces 3 femmes Seniors marchent en se tenant par la main

En bonne compagnie.

J’ai souvent pensé pour me rassurer que je préférerais bien vieillir seule que mal accompagnée. Facile à dire parce que l’âge venant,  on a parfois moins de choix. Les situations de solitude se multiplient malheureusement : divorces, deuils, départ des enfants, retraite… Comment vieillir entouré et comment vieillir avec soi-même ? 

  • Une personne de plus de 60 ans sur 3, selon une enquête CSA/Petits Frères des Pauvres, ne sort pas de chez elle tous les jours et manque de lien social.  
  • 22 % sont isolées du cercle familial, 28 % du cercle amical, 21 % du cercle de voisinage. 
  • Chiffres confirmés par AXA prévention : environ 20% des + 70 ans se sentiraient seuls.  

C’est trop ! Car l’être humain est un être de compagnie. Alors, la solitude inquiète et le manque de lien affectif ou social fait souffrir…

♣ Se constituer une « cagnotte relationnelle » au fil des années est un bon investissement pour la vitalité, surtout si on sait partager ses bénéfices.  Je veille à la remplir régulièrement.

Bien vieillir entouré de bonnes relations.

Le rire déride ! Crédit photo constrastwerkstatt.

La vitalité se partage et se nourrit de l’extérieur.  Voici les 3 rubriques au menu  :

  • La solitude : comment passer du bon temps avec moi et stimuler ma vitalité ?
  • Les relations : comment garder le contact avec les autres et découvrir de nouvelles personnes ?
  • Les liens : comment développer et entretenir des liens durables et forts avec mes proches ?

Et maintenant en continuant ta lecture, tu trouveras 2 sujets qui comptent particulièrement pour moi. 

1. Vieillir entouré, c’est tout bénéfice.

Tirelire cochon
Jouer au cochon qui rit.
Crédit photo droits réservés

On peut :

Mieux se connaitre et connaitre du monde et le monde.

Passer de bons moments.

Trouver de la motivation, du réconfort et de l’aide.

Ressentir un sentiment d’appartenance.

Les liens d’affection sains ont des répercutions sur l’âge physiologique, sur la santé. Ils sont un capital pour le futur. Plus tu es relié, meilleures sont les chances de rester en bonne santé. Plus élevés sont les espoirs de guérir d’une pathologie. Passer du bon temps des proches, famille et amis,  redonne la pêche et la patate. 
Cependant et cela m’amène au 2ème point, apprécier sa propre compagnie aide à amadouer les pertes, se  libérer de liens d’attachement qui emprisonnent et à mieux s’entendre avec les autres.

2. Apprécier sa propre compagnie.

En plus, pouvoir et savoir être seul est une force.  Evoluer vers soi même avec l’âge est l’occasion de s’entraîner à apprécier passer de bons moments en sa seule compagnie.  La société considère la solitude de manière parfois suspecte parce que, de nos jours, cela ne fait pas ‘social’.  Mais une solitude heureuse fait du bien à certains moments.
Outillé pour pouvoir être seul, on ne craint plus la solitude et on a aussi les ressources pour aller vers les autres sereinement. 

Découvrir l’approche vieillir bien vivant.