Vieillir bien chez soi : bien être fait maison !

Comment vieillir bien chez soi comme un escargot avec une petite maison en guise de coquille

A l’abri sous la pluie.

Un peu moins des 2/3 des Français de + 65 ans déclarent que pour se sentir heureux de vivre, il faut continuer de vieillir bien chez soi, selon l’enquête 2018 Ipsos/Korian mais 50% d’entre eux qu’il est possible de se sentir heureux de vivre en maison de retraite. L’idée lointaine de déménager en résidence autonomie ou à la maison de retraite me serre déjà un noeud dans la ventre. Pourtant, c’est moins le lieu de vie lui même qui importe, que d’avoir un petit endroit à soi et savoir comment vieillir bien chez soi. 

♣ Un lieu de vie peut exprimer qui nous sommes, ce que nous vivons et ce que nous avons envie d’être. Un miroir de notre vitalité !

Vieillir bien chez soi, la vitalité faite maison.

Chouette, le fait maison revient.

La vitalité a besoin d’être bichonnée. Voici les 4 rubriques au menu :

  • Les ambiances : comment prendre soin de mon cadre de vie, m’y sentir bien et l’ouvrir aussi aux autres ?
  • La gourmandise : comment cuisiner des petits plats sains et goûteux ?
  • La verdure : comment profiter de la nature, des fleurs, des jardins ?
  • Les récréations : comment me cultiver aussi et me distraire à la maison ?

Et maintenant, en continuant ta lecture, je te propose 2 pistes de réflexion.

1. Le soi et le toit sont liés.

D’abord, avoir un toit est le premier stade pour te sentir protégé.
Ensuite, te sentir bien chez toi reflète souvent que tu te sens bien à l’intérieur de toi. Cependant son ‘chez soi’ peut ne plus ou pas bien correspondre à ce que l’on est et il est utile alors de réajuster dans un sens ou dans l’autre. Se sentir bien en soi-même aide beaucoup à se sentir bien quelque part, si on avait à quitter son domicile,  qu’on ne pouvait plus vivre seul.
Enfin, en accueillant des personnes extérieures dans ton ‘chez toi’, tu peux te sentir plus facilement chez toi dans le monde extérieur et prendre ta place ailleurs. Avec les années, la tentation du repli peut exister. Ouvrir un peu son ‘chez soi’ à des proches ou à des ambiances nouvelles donne l’envie d’en sortir.

Et on a accumulé plein d’objets familiers. Peut être des objets qui maintenant ne te ressemblent plus. C’est l’occasion de t’alléger en évoluant et de faire aussi des aménagements. 

Ce qui est neuf en soi, peut s’exprimer ‘chez soi’,  c’est un joli terrain de vie.

2. Créer son bien être chez soi.

Le bleu chasse le blues.

Les signes qui montrent qu’on est bien vivant chez soi sont :

Le sentiment de sécurité : on peut « tomber le masque »et recharger ses batteries, être vrai. La difficulté à se laisser aller peut signifier que l’on est sur la défensive à propos de quelque chose.

La sensation de sérénité : on est satisfait de vivre dans ce lieu. On se fabrique du fait maison. La difficulté à s’investir dans son lieu de vie peut exprimer parfois une difficulté à prendre soin de soi.

L’expression de sa personnalité : on marque sa singularité et on assume librement ses goûts. La difficulté à se trouver peut vouloir dire qu’il est temps de faire du tri et du rangement.

Découvrir l’approche vieillir bien vivant.