Que faire quand on est seul-e ( 26 activités de A-Z dans ma pochette surprise )

Michèle Bernier*, la sympathique reine de l’humour, expédie la question : « Si on se sent seul, autant aller à l’étranger. Parce que comme on ne connait personne, on trouve qu’être seul, c’est normal ». Sacrée Michèle ! Eh, que dirais-tu de temporiser le déplacement et d’aborder la question « que faire quand on est seul-e » de manière moins radicale ? Dans cet article, je te propose d’autres pistes pour trouver des occupations, t’aérer la tête et atténuer ta solitude.

* citation relevée par le quotidien le Parisien

Quoi faire quand on s’ennuie chez soi tout seul ?

Mon article sur la solitude est souvent lu et commenté dans le blog : comment vivre avec ce sentiment de solitude (et en faire quelque chose). C’est un sujet douloureux. Je disais que la solitude n’est pas une fatalité mais un état. Se sentir triste et usé de cette situation est tout à fait compréhensible. Mais pour ne pas s’enfoncer dans la déprime, on peut mieux y faire face (et s’ouvrir plus de portes) avec une nouvelle attitude : considérer le temps de solitude et d’ennui comme une occasion de se comprendre et d’évoluer.

Aujourd’hui, je vais prolonger cet article sur un ton plus léger : comment s’occuper, se changer les idées et ne pas s’ennuyer quand on est seul-e ?

C’est en voyant que cette question est souvent posée sur internet que j’ai décidé de proposer une réponse. Je sais que c’est un sujet sensible quand on passe à la retraite. Il n’est absolument pas possible de dresser une liste idéale de choses à faire. Mon intention est de tracer des pistes d’occupations. Les activités proposées dans ma pochette surprise reflètent ma personnalité et mes goûts et ne vont pas convenir à tout le monde. Certaines vont peut-être faire sourire ou paraitre totalement farfelues. Mais mon objectif est de témoigner qu’il est possible de trouver quoi faire, sans se donner trop de mal, en plus.

Donc concrètement, j’ai listé 26 activités, par ordre alphabétique de A à Z, comme mes initiales. J’en ai réalisées certaines et je mets les autres de côté pour un futur moment où je serai seule et désoeuvrée. Si elles donnent de l’inspiration et des projets à quelqu’un, je serais ravie. Et si tu en as d’autres, n’hésite pas à les rajouter dans les commentaires.

Idées de A à F pour s’occuper quand on est seul-e

1. Accepter et accueillir (moments de solitude et d’ennui)

La liberté de laisser son esprit vagabonder conduit souvent à une occupation. Non, je ne suis pas du tout « lou ravi », qui positive béatement. Nous n’aimons pas être seul-e et craignons l’inactivité qui nous ramène au sentiment de solitude et à une sorte de culpabilité parfois. Je pense que ce à quoi je résiste, persiste. C’est pourquoi, je ne me mets plus en position de lutter contre la solitude ou l’ennui. Dans les 2 cas, j’ai en face de moi la liberté, tant chérie, de faire ce qui me plait, soit : rien ou lever un petit doigt à ma guise ( à ce sujet, lis la lettre Y)

2. Bocaux (beau recyclage)

L’occasion rêvée de réveiller l’écolo en toi qui sommeille.Cela fait un moment que je me demande quoi faire de tous ces bocaux en verre que je collectionne dans ma cave. Mon mari fait des confitures mais n’arrive pas à en venir à bout. De mon côté, je stocke des nouveaux bocaux vides dans l’espoir qu’il fasse plus de confiture. Sur Pinterest, j’ai trouvé plein d’idées faciles – à ma portée – pour recycler des bocaux. Tape dans le moteur de recherche : recycler bocaux en verre.

3. Chaussettes (seconde vie et moral retrouvé)

Comment éviter le moral dans les chaussettes ? En leur donnant une seconde vie. Non, pas en les reprisant comme faisait, jadis, ma grand-tante, une femme seule qui y passait toutes ses journées. Il y a plus marrant. Et les idées ne manquent pas. Par exemple, ces marionnettes pourraient devenir copines de ma petite fille !

4. Défi (se remettre à bouger)

Refaire de l’activité physique. C’est lors d’un moment de solitude que j’ai exploré sur internet Eté Indien ou Rester Jeune Fitness. Tu peux tester gratuitement les exercices pendant une dizaine de jours. Bouger vraiment 30 minutes quotidiennement est bénéfique pour plusieurs raisons : tu prends rendez-vous avec toi-même, tu occupes ton temps et tu es aux petits soins pour ta santé et ta vitalité. Bien sûr, pour le lien avec les autres, il est préférable de pratiquer en salle et en collectif. Mais les programmes sur le web proposent aussi des groupes Facebook très motivants, comme Rester Jeune Fitness.

Et c’est ainsi que j’ai pris l’habitude de 1 heure de gym le lundi et le jeudi sur internet !

5. Essais (vive la nouveauté)

Les souvenirs, ces post-it mentaux, sont une source inépuisable pour trouver des occupations, de fil en aiguille. Est-ce que tu te plains parfois de tourner en rond, dans tes petites habitudes ? Cela m’arrive. C’est sûr, si je ne tente rien, comme dit le proverbe, je n’ai rien. Et donc, quand je suis seule, j’essaie de découvrir des choses nouvelles. Par exemple, tu pourrais à ton tour  :  

  • commencer un bullet journal. Je note beaucoup de choses. J’en avais entendu parler, ce n’est pas nouveau, nouveau. J’en ai acheté un, pas trop cher, pour voir. Bof, trop barbant. Trop scolaire. Des adeptes ici ? Sinon, dans le même genre, tu peux te créer et faire imprimer de précieux albums de tes photos…
  • faire des caramels. Suite à une virée du côté d’Isigny, il y a quelques semaines, j’ai fait mes premiers et comme ils étaient bons, je vais recommencer
  • commander de la vente à emporter, comme beaucoup de femmes quand elles sont seules. Après avoir vu le nouveau et sympathique jeune chef étoilé Mory Sacko, j’ai commandé, dans un fast food de cuisine africaine, (un jour maussade pour occuper ma tête et mon ventre), un poulet yassa oignons-citrons. Je n’ai pas l’habitude de la vente à emporter, je préfère cuisiner. C’était bon, la cuisine africaine m’était inconnue et cela me donne envie de me mettre aux fourneaux.

6. Films (un festival en home cinéma)

Comment se sentir seul-e et s’ennuyer quand des personnages t’emportent dans leurs histoires ? Cette idée, d’une grande banalité, est un pur bonheur. J’ai rattrapé mon retard de visionnage de Dix pour Cent et du Bureau des Légendes. Dans ma ville, il y a un festival de séries début juillet, annulé en 2020 à cause du Covid. J’ai bien peur que 2021 soit aussi compromis. Alors, je me suis fait mon festival. Avec un petit budget et beaucoup de plaisir (certaines sont gratuites en cherchant bien)

Pioche des activités à faire chez soi de G à L

7. Gâteau (cuisiner pour goûter)

Quand on s’ennuie, la tête a souvent faim. C’est fréquent de grignoter, 9 fois sur 10 du sucré. Allez juste un petit, dans une tasse. Taille unique, rapide, facile, petit format. Finalement en s’occupant les mains, on oublie de s’ennuyer et l’humeur au grignotage se dissout. Gâteau au citron : dans l’ordre battre dans une tasse, 1 œuf, 20 g de sucre, 20 cl de jus de citron, 20 cl de lait, ½  cuillère à café de levure, 30 g de farine et 1 minute 40 au micro-ondes.

8. Habitation (revue de la maison)

Zou, on range ! Au moment où il faudrait faire le ménage et ranger, on a d’autres occupations et on remet à demain. Par contre, quand on n’a rien à faire, on n’en n’a pas envie, j’admets. Pourtant, il y a des bienfaits au nettoyage et au tri. Se débarrasser de ce qui nous encombre matériellement et mentalement. C’est ainsi que j’ai vendu un manteau sur Vinted et surtout que j’ai pu donner des vêtements à la Croix-Rouge et des livres dans une prison.

9. Improvisation (sortir se balader le nez au vent)

Laisser le cerveau vagabonder et improviser. Sans forcément se lancer dans des expériences insensées, sortir se balader le nez au vent. Es-tu déjà monté dans un bus au hasard vers des quartiers inconnus, as-tu déjà pris un train seulement parce que le nom du terminus t’intrigue. Pas besoin d’aller loin. La Roche Migennes, tu connais ? Une stratégie peu risquée qui ouvre la voie à d’autres impro plus importantes et intéressantes.

10. Jardins minuscules (retrouver le zen)

S’émerveiller. Depuis que ma copine Muriel m’a parlé de sa madeleine de Proust, je suis fascinée, en ce moment, par les jardins minuscules. A défaut d’aller au Japon, pour les minis jardins zen. Je passe des heures à les regarder sur le web et, notamment le compte Pinterest de Marie Pereira

11. Kefir (la boisson bien vivante)

Un petit coup de Kéfir et ça pétille. Je n’en fais pas tous les jours mais surtout quand j’ai le temps d’y penser. Cette boisson venue du Caucase est riche en bonnes bactéries, vitamines et protéines. Je préfère le Kéfir à l’eau à celui au lait. Le kéfir est comme le yaourt, il contient les germes pour en refabriquer. On peut acheter les grains pour démarrer dans les magasins bios. On dit que le Kéfir renforce le système immunitaire et est la boisson des centenaires.

12. Lire (achever un bon vieux livre)

Y a-t-il des bouquins que tu as commencés sans jamais les terminer ? Y a-t-il un excellent livre reçu en cadeau et qui traine sur la table de ton salon sans jamais avoir été feuilleté ? Pas besoin de faire un dessin (mais tu peux aussi faire des coloriages), reprends en main cet oublié.

A part cela, j’ai mis des liens vers d’autres articles du blog pour compléter certains sujets. Si tu t’ennuies …

De M à R, que faire quand on est seul-e

13. Musée (nuit blanche à volonté)

Aucune raison de louper la nuit blanche des musées (je ne connais que celle de Paris). Les musées virtuels en ligne sont à portée de clics. Mon conseil est aussi de visiter ceux qui sont à côté de chez soi. Il y a parfois des pépites.

14. Neurones ( non, ce n’est pas barbant)

Un moment de solitude ou d’ennui peut se transformer en moment d’apprentissage. Internet regorge d’opportunités de se former à tout et à n’importe quoi. Évite le n’importe quoi et choisis de véritables experts. En te formant, ton cerveau forme, lui, de nouveaux neurones. Cela s’appelle la neurogénèse et tu peux même te former à la connaissance de la neurogénèse qui te donnera envie de te former à …

15. Oiseaux  (trop noeud-noeud)

Mieux que le pompon ! As-tu déjà fait un oiseau avec des chutes de laine ? Simple comme bonjour. OK, tu trouves que c’est bébête mais il en faut peu pour être heureux. Parfois, la quête de l’extase et du sublime nous détourne de menus plaisirs. C’est ce que je veux dire.

16. Pain-Peint (comme Dupont-Dupond)

Un copain s’est mis à faire du pain. Je me suis dit, tiens, j’essaie. Pas fameux, le pain n’a pas levé correctement et je me suis retrouvée avec une crêpe. Du coup, je cherche sur Google. Je tape et mon œil est attiré par « peinture gonflante, nos tests de recettes ultra simples ». Est-ce que tu sais fabriquer de la peinture gonflante ?  C’est un peu comme le pain. Farine, sel, eau, colorant alimentaire, levure, peindre et au four. Les enfants en raffolent, parait-il.

17. Qiqong (avec le kéfir)

Qiqong veut dire travail de l’énergie. Avant de me décider à pousser la porte d’un cours à côté de chez moi, j’ai fait un cours débutant sur internet. Cette gymnastique associe l’énergie physique, psychique et même spirituelle. Comme le kéfir, le Qiqong est bénéfique à la santé. Et si ce n’est pas le Qiqong ton kif, ce peut-être la boxe, le golf, le tir sportif, le ping pong…

18. Rituels (tentations du week end)

Les rituels sortent de la routine. Ils sont importants et attendus. Certaines personnes sont seules ou s’ennuient le week-end. Pour que ces 2 jours deviennent des rendez-vous, elles pourraient se créer un rituel du samedi matin et un rituel du dimanche soir. Je connais quelqu’un qui veut éviter l’ennui des soirées du dimanche soir. Depuis des années, quand rien d’autre n’est prévu, il va au cinéma. Tout seul. Le samedi matin on peut aussi commencer avec une activité choisie et surtout appréciée. On a l’embarras du choix. Tout simplement sortir acheter des croissants pour le petit déjeuner à la boulangerie du coin et se faire un petit déj digne d’un hôtel. Si c’est un autre jour, c’est permis aussi.

De S à Z, savoir enfin quoi faire pour m’occuper

19. Soins (c’est le pied)

Quand je n’ai rien à faire, je prends soin de mes pieds, toujours derniers dans l’ordre de mes occupations. Trempage dans un bain d’eau chaude salée et vinaigrée 15 minutes, clapotis. Élimination des cellules mortes à la pierre ponce. Masque (enduits d’huile de ricin, ils passent 20 minutes enfermés dans un sac plastique et ressortent nourris et hydratés). Et il n’y a pas que les pieds : le visage, la barbe, les cheveux, le corps…

20. TEDx (conférences sans frontières)

Sais tu pourquoi 1,5 milliard de personnes mangent avec des baguettes ? Si cela t’intéresse, elle est traduite en français. Demande à TED tout ce que tu veux. Le catalogue de conférences TED ou autres sur internet est infini. Mais pas seulement sur internet, sauf qu’il faut prévoir et on ne planifie pas l’ennui en général.

21. Ukulele  (apprendre ou écouter)

Le ukulele est un instrument de musique très bon marché (dès 59 euros). Je ne le savais pas. 2 amis qui jouent de la guitare m’impressionnent. Je ne m’en sens pas capable. Alors, prendre une leçon de ukulele ? La musique est toujours là en cas de vague à l’âme ou si on cherche que faire quand on est seul pour ne pas s’ennuyer, le chant, la danse aussi.

22. Voyager (le temps d’un dimanche)

Je te parie que tu peux partir en Grèce dimanche prochain en restant seul-e chez toi. Avec un peu de préparation. Voilà le programme :

  • direction le site skyline webcams.  Ce n’est pas une compagnie aérienne. Plonge en direct à Santorin. Le ciel est couvert sur la ville principale Fira. Dans quelques instants bifurque vers Thessalonique.
  • Le matin, tu as le temps de visiter le musée de l’Acropole à Athènes en visite virtuelle
  • Pour déjeuner, cuisine une moussaka. Achète des olives noires kalamata et chez Monoprix du yaourt grec Mavromatis, que tu sucres au miel et parfumes de pistaches. Par Dionysos le Dieu du surpoids 🙂
  • Après un café bien noir, loue un film comme celui de Costa Gavras ‘Adults in the room’, tragédie des temps modernes sur la crise.
  • Et termine par une vidéo You Tube sur les jeux Olympiques. Tu auras révisé pour cet été. L’actualité est très pourvoyeuse d’idées.
  • Pour finir la journée, moment d’émotions sur le Métèque de Georges Moustaki et les musiques de Vangelis, arrosées d’une larme d’ouzo ou de pastis à défaut. Pas besoin de l’Iliade et l’Odyssée (à télécharger gratuitement comme beaucoup de grands classiques) pour lire avant de dormir, tu seras trop crevé-e du voyage.

Et je parie que tu auras envie de partir à New York ou en Australie un de ces prochains dimanches. Je le laisse faire ton programme.

23. Western spaghetti (se faire des pâtes et un film)

Un moment d’ennui peut devenir un joli moment de nostalgie. Il était une fois dans l’Ouest a marqué mon adolescence. Plus qu’un western, je l’associe à mai 68 et à une rupture de la société. C’était l’époque où ma mère découvrait des produits tout nouveaux, comme des spaghetti multicolores improbables, aux colorants aujourd’hui interdits. Elle rapportait aussi des Danino que j’adorais. La purée Mousline, régal de la famille, arrivait sur la table, de concert avec l’horrible poudre à l’orange Tang du petit déjeuner. Qui se refait ce film aussi ?

Si tu t’ennuies – j’ai appris pour toi à faire une grille de point de croix de mes Danino – lance-toi dans la broderie 🙂

24. Xeres (le petit remontant du soir)

Se faire plaisir. J’aime bien, parfois, associer un petit verre de Xeres à la lecture distraite d’un magazine ou au tranquille assemblage d’un puzzle en fin de soirée. A consommer avec modération et pour le plaisir car il ne s’agit pas de combler l’ennui par une addiction. 

25. Yoga (entre nos mains)

Essaie le yoga des doigts. Ce yoga canalise les énergies en positionnant les doigts dans une posture bien précise appelée mudra. Pour la médecine traditionnelle indienne, les doigts sont reliés aux organes vitaux et le point de départ du transfert de la vitalité jusqu’aux organes. Les postures de yoga des doigts se pratiquent avec beaucoup de concentration et de présence à soi, soutenues par une bonne respiration. Tu éviteras de trop t’appesantir sur que faire quand on est seul chez soi. Je croise les doigts.

Tu peux aussi retrouver ton vieux rubik’s cube si cette idée ne te dit rien.

26. Zamioculas (le goût des plantes)

Entends pousser le végétal en toi. Zamioculas est le nom d’une de nos plantes d’intérieur. Quand je ne sais pas quoi faire, je passe leur faire un petit coucou. On parle de plus en plus de la relation des plantes avec les humains. J’ai lu la parole du philosophe Emanuele Coccia, auteur de « la vie des plantes ». Il voudrait en faire un sujet de politique humaine et nous encourage à apprendre à accepter la part de végétal en nous.

Tout un programme, on ne va pas s’ennuyer !

Que faire quand on est seul : cultiver les fruits de l’ennui

Dans cet article, je t’ai proposé autant d’idées pour t’occuper que de lettre dans l’alphabet. Je crois que s’il y avait plus de 26 lettres, j’aurais encore d’autres.

Au fond, la curiosité aide à s’aérer la tête et à trouver que faire quand on est seul. Pour nous résumer : travaux manuels, cuisine, exercice physique, soins, évasion, culture, lecture, films & séries, promenade, jardinage, apprentissage, musique, entretien de la maison, écriture, rêverie. Le plus important n’est pas la catégorie mais ce que tu mettras dedans.

Je rajoute, pour la forme, que si on en a envie et si on le peut, il y a l’option de contacter quelqu’un pour une petite bavette. Quant au shopping, pour moi, c’est bof.

Daniel Pennac dit qu’on ne force pas la curiosité mais qu’on l’éveille. Alors mets le réveil ! Si l’ennui est seulement associé aux minutes qui n’en finissent pas, c’est une provocation à la vie.

Si on ne sent plus exister, si aucun petit désir ne parvient à se pointer, il peut être le symptôme d’un état dépressif.  N’hésite pas à consulter, cela arrive aux plus vaillants d’entre nous.

En revanche, savoir cultiver cet espace vide et le laisser fructifier sans pression est une soupape et une source d’épanouissement et d’occupations.

Qu’en penses-tu ? As-tu des idées ou des avis à ajouter ?

4 réponses

  1. J’adore ton billet!!!! Tu me donnes envie de faire l’exercice de mon côté! Chez moi, pas de place pour l’ennui, je trouve toujours quelque chose à faire. On oublie qu’il faut parfois rien faire… ça aussi ça fait du bien! 😉

    • anne zavan dit :

      Bonjour Josée, Merci pour ton petit mot. Je lis ton blog régulièrement et j’apprécie notamment le nom que tu as choisi La lettre d’amitié. J’ai envie de commenter mais comme je veux le faire bien je ne trouve pas le temps. Je voudrais tellement connaitre mieux les blogueurs-ses comme toi. Je vais m’y mettre mais il y a toujours autre chose qui me détourne ! Bien à toi

  2. Tatounette dit :

    Je m’ennuie et vos propositions ne le tente pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire le plein de vitalité ?

Voici un récap de 5 habitudes simples à adopter

Les articles te sont intéressants et utiles ? Reçois les par mail à leur parution. Ainsi, tu pourras les garder près de toi pour mobiliser ta vitalité. Tu peux te désabonner à tout moment.

Le mémo va te parvenir par mail. Surveille ta boite.