Le torticolis chronique : réussir à lui tordre le cou

Je me lève et j’en ai déjà plein le cou, à la nuque. Ce foutu torticolis à répétition est de retour. C’est quoi cette fois ? Une mauvaise position de ma tête la nuit dernière qui déclenche des contractures musculaires et des douleurs. Pas sûr. J’ai fait un faux mouvement hier en lessivant le plafond de la cuisine, bras levé et tête en arrière. Pourtant je le sais, ce n’est pas bon. Ou bien, à mon âge, quand on a mal au cou, c’est l’arthrose des cervicales qui se déclare…

Le torticolis n’est pas grave, normalement, mais c’est embêtant à répétition. Les douleurs cervicales font partie des soucis de santé les plus courants, les femmes en souffrant plus que les hommes. Tiens, là maintenant, ma posture, nuque fléchie et dos courbé devant mon ordinateur pour taper, ne doit rien arranger. Bref, tu trouveras, j’espère, de quoi te remettre la tête et les idées en place dans cet article, si tu es également concerné.e. par des torticolis à répétition.

Quelles sont les causes du torticolis ?

Quels sont ses symptômes et sa durée ?

Pourquoi devient-il chronique ?

Quelles solutions pour le soulager et le prévenir ?

Copie de avantages davoir 50 ans5

Quelles sont les causes du torticolis ?

Le torticolis appartient à la famille des cervicalgies et vient du latin cou tordu. Un bébé peut souffrir à la naissance d’un torticolis congénital, lié à sa position durant les mois de grossesse. Un enfant est aussi parfois victime d’un torticolis naso pharyngien lié à une maladie infectieuse. Enfin, chez un adulte, cette contracture musculaire a différentes origines :

  • une mauvaise position durant le sommeil ou une longue inactivité ;
  • une inflammation ou une déchirure au niveau du disque des vertèbres cervicales ;
  • une articulation trop lâche et instable à l’origine du blocage d’un muscle ;
  • une entorse cervicale, style coup du lapin ;
  • une infection banale comme la grippe, le rhume, qui sensibilise les muscles cervicaux par le gonflement des tissus.

Contrairement à une idée reçue, le torticolis n’est pas lié à la souffrance d’un muscle du cou. Le rachis s’immobilise suite à un autre problème : position, inflammation, articulation, ligament. Les douleurs cervicales sont très fréquentes car les muscles du cou jouent un rôle considérable dans le maintien de la tête et la jonction avec le tronc.

Quels sont les symptômes d’un torticolis ?

Cette cervicalgie commune se reconnait à une tête inclinée d’un côté et parfois tournée de l’autre côté. Sacrée position. En effet, la mobilité du cou est entravée parce que les muscles sont durs et contractés. La douleur ressentie autour de la nuque peut irradier dans les épaules et picoter ou brûler dans le bras et la main. Ça surprend la première fois.

femme torticolis

Quelle est la durée d’un torticolis ?

Le plus souvent sans gravité, le torticolis non traumatique ne dure pas plus de quelques heures ou quelques jours. La meilleure façon de s’en débarrasser consiste à reposer le muscle douloureux. Il disparait tout seul, sans traitements avec quelques attentions. Un torticolis peut persister et devenir chronique. Si l’apparence figée du cou disparait, la douleur ne s’atténue pas. Consulter un médecin est utile pour écarter d’autres causes plus graves : infection, hernie, arthrose, troubles neurologiques etc. C’est parfois aussi le moment pour un bilan d’ostéoporose.

Pourquoi est-ce que je fais souvent des torticolis à répétition ?

Un torticolis chronique dure plusieurs semaines. Il se soulage comme un torticolis épisodique. En plus du traitement d’éventuelles pathologies découvertes, des séances de kinésithérapie sont bénéfiques avec massages, tractions douces et conseils pour étirer et muscler les zones du cou lors des moments d’accalmie. Un torticolis récidivant peut aussi avoir :

  • un lien avec le stress : l’un des autres facteurs, mais pas une cause, du torticolis. Sous tension, il s’installe et le corps réagit. Ses effets augmentent le tonus des muscles pour réagir face au danger. Cette hyperactivité soutenue entraine à la longue des douleurs. Les muscles du cou, très sollicités de manière générale, sont mis à l’épreuve par l’anxiété et les soucis. Ne dit-on pas que l’on ressent un poids sur les épaules ?
  • une origine nerveuse : des anomalies des signaux du système nerveux entrainent une contraction et une torsion prolongées et douloureuses des muscles du cou. Quand les muscles n’en font qu’à leur tête, on parle de torticolis spasmodique. Cette maladie rare, d’origine inconnue, entraine des contractures brusques, involontaires et prolongées. Le cou ne reste pas en place. Même si cette pathologie porte le nom de torticolis et qu’elle se traduit par une douleur continue dans le cou, elle est de nature neurologique et non musculaire.

Quels conseils pour soulager rapidement un torticolis ?

Un torticolis est donc la double peine d’autres problèmes à traiter également. On peut le détendre assez rapidement (pas en 10 secondes tout de même) en :

  • immobilisant le cou sans utiliser de préférence de minerve (sauf sur prescription pour entorse cervicale) : un médecin m’a expliqué qu’une minerve, portée en permanence, est susceptible d’ankyloser et d’aggraver le blocage. La crise n’est pas non plus le moment de faire des exercices d’assouplissement.
  • appliquant de la chaleur : les patches chauffants, la ventilation d’air au sèche-cheveux, le jet d’une douche chaude ou à défaut une écharpe en soie ou en laine.
  • se faisant des auto massages doux : avec une pommade à l’arnica ou quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée mélangée à une huile végétale.
  • prenant un antalgique contre la douleur.
  • dormant sur  un oreiller à mémoire de forme de bonne qualité acheté sur les conseils d’un professionnel. Tous ne se valent pas.

Comment prévenir le torticolis chronique ?

La prévention du torticolis passe par les mouvements et les bonnes postures :

Exercices pour les muscles qui protègent le cou

  • faire des mouvements de gauche à droite et retour de la tête en gardant les yeux à l’horizontal ;
  • s’étirer régulièrement avec douceur,  main droite au-dessus de la tête, à partir de l’oreille gauche vers la droite et inversement.

Gestes qui évitent les tensions de position

  • éviter de se pencher sur son téléphone, mettre sa tablette à hauteur des yeux ;
  • s’asseoir dos droit sur gros ballon ce qui fait travailler les abdos ;
  • pour peindre, moins on incline la tête en arrière, moins on risque le torticolis : monter sur un escabeau ou utiliser un manche téléscospique ;
  • pratiquer la méthode Feldenkrais, des mouvements basés sur la prise de conscience du corps pour apprendre à perdre les mauvaises habitudes qui font mal en bougeant.

Quel est le lien entre l’arthrose des cervicales et le torticolis ?

Le torticolis peut être le signe d’une arthrose des vertèbres cervicales. Après 40 ans, ce souci de santé va concerner une personne sur deux. Le diagnostic confirme l’usure des cartilages entre les vertèbres. Le cou, raide au réveil, fait entendre de sinistres craquements. Cette maladie provoque des douleurs  au niveau de la nuque et parfois du thorax, des maux de tête et également des sensations de fourmillements. Mais pas toujours, elle est parfois silencieuse et ne se décèle que sur les radios. Rien à voir avec le torticolis qu’on ne peut pas rater !

Pour en savoir plus sur le torticolis, je t’invite à consulter les articles sur les cervicalgies des sites Ameli et Vidal. S’il n’est pas nécessaire de courir aux urgences pour un torticolis, il ne faut pas non plus faire comme s’il n’existe pas. En cas de répétition et de ressenti handicapant, parle à ton médecin. Tout ce que tu peux améliorer dans ta qualité de vie est bienvenu !

2 réponses

  1. Asensio dit :

    Excellentissime article. Bravo !

  2. anne zavan dit :

    Merci beaucoup Philippe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Anne, auteur du blog de conseils pour bien vieillir

Bonjour ! As-tu envie de vitalité pour bien vieillir ?

Je suis Anne, auteure du blog.

C'est parti ! Reçois dès maintenant mon mémo de 5 HABITUDES DE SANTÉ ET DE VITALITÉ.

Je t'enverrai aussi les nouveaux articles du blog, par email, dès leur parution. J'ai à coeur qu'ils soient bien documentés,  intéressants et utiles.

Promis, ni overdose ni prise de tête. Tu peux te désabonner à tout moment et en savoir plus sur moi et ce blog en lisant la page Auteure.

Votre demande a été prise en compte