Conseils pleins de vitalité pour bien vieillir

Ma copine, Michèle Ancelin, Psychanalyste, partage  les 3 V de sa vitalité : sa vérité, sa vision et sa victoire pour vieillir bien vivante.

A la manière de Michèle.

L’avancée en âge est une aventure autant personnelle que collective. On ne veut plus vieillir comme ses parents et on n’a pas forcément les idées claires ou arrêtées sur la manière de bien vieillir. Cherches-tu des pistes pour bien vieillir ?

C’est pour cette raison que j’écris ce blog et que je suis friande du récit des autres. Je ne crois pas dans une méthode, une recette. Je suis attirée par l’échange de points de vue et de vécu qui humanise notre destin commun.

Aujourd’hui, je laisse la parole à Michèle Ancelin, psychanalyste, comparse et soutien pour ce blog. Je lui ai demandé de partager sa conception, son expérience et ses « conseils » pour bien vieillir.

Rencontre.

Michèle, 64 ans.

Après une longue carrière dans la publicité, j’ai décidé de devenir psychanalyste… Un peu le même métier, sauf qu’au lieu de prendre soin de l’âme des marques, de les comprendre et les faire aimer par leurs clients, je m’occupe dorénavant de celle des gens. Je les aide aussi à se comprendre et à s’aimer davantage et à mieux vivre avec les autres.

1. Quelle est ta façon de vieillir ?

Je ne suis blasée de rien, je reste émerveillée et toujours surprise de ce qui fait mon quotidien. J’aime découvrir de nouvelles choses ou redécouvrir des choses habituelles avec un regard plus mature, une attitude plus posée, une plus grande patience, une plus grande écoute. Et je savoure tous les détails de ma vie. Ma famille compte beaucoup, j’apprécie la campagne, les bons moments entre amis, tout cela me met en joie. Alors, la vie circule et je ne pense pas à mon âge ! Je continue aussi de m’instruire ou de découvrir des activités, comme cet été, un atelier de sculpture.

2. Quels conseils pour bien vieillir et puiser une nouvelle vitalité ?

Me renouveler et regarder devant. Faire fonctionner ma tête et mon corps. Tant de choses à essayer et  je n’ai plus peur de me planter. Tiens, un proverbe chinois :

Mon proverbe chinois.

Ne t’inquiète pas si la marche est longue et difficile, inquiète toi surtout si tu t’arrêtes en chemin.

Je le dis à mes patients, ce n’est pas le but qui compte, c’est le chemin. Sur la route, on ressent du plaisir (ou du déplaisir) et l’expérience nous permet d’avancer dans le bon sens.

3. Qu’est ce qui te ressemble vraiment ?

Ma vérité est dans l’action, c’est ainsi que je me sens vivre. Si je n’ai peur de rien, j’accepte aussi mes limites. Donc, je suis combative mais seulement si je l’ai décidé. Complètement en accord avec moi-même. Quand je dis non, c’est non. Je suis profondément libre.

4. Qu’est ce qui est important maintenant ?

Mettre les autres en boite.

La vision de ma vie future illustre ces 3 choses, très importantes maintenant.

Apporter du bien-être et pourquoi pas du bonheur autour de moi, faire du bien, aider et écouter, faire profiter les autres de ma maturité et de mon expérience.

M’entourer de gens qui aiment rire de tout et de rien, qui ne se prennent pas au sérieux sous prétexte de l’âge. Manger en cachette des crocodiles Haribo, boire des coupes de champagne avec les copains, m’éclater devant le dernier Star Wars avec mes petits enfants.

Me sentir belle et mieux accepter mes quelques kilos !

5. Qu’as tu laissé tomber pour aller de l’avant ?

Je crierai victoire quand je parviendrai à détendre mon mental.  Je suis en chemin.  Je veux dire, par là, que dans ma tête, je suis parfois trop sérieuse, exigeante et je me sens plus lourde. Mon travail y est pour quelque chose. Je partage la vie de mes patients qui n’est pas toujours facile. Cela tourne là-dedans. J’ai l’impression que ma tête prend trop de place. Je me sens engourdie, moins libre, moins vivante et dans ces moments-là, je me vois vieillir.

Le mot de la fin de cet article ?

Bonjour moi-même.

Je ne joue plus à cache-cache avec moi-même. Je me prends en main, je comprends les points importants qui structurent ma vie et je fais l’effort de remplir les petites cases. A mon rythme. Avec ma propre recette, celle qui colle à ma peau. Ce n’est pas un exercice facile. Pour ce faire, il est souhaitable de ne pas se préoccuper du regard des autres. On sera toujours le ou la-même mais avec plus de lucidité dans ses choix et plus d’acceptation de soi-même. 

Bon courage à tous, la vie est devant, comme toujours !

Est-ce que son partage te ressemble ou vois-tu les choses autrement ?

2 réponses

  1. Marchand dit :

    Bonjour , j aime le témoignage de Michele simple à la fois et plein d optimisme .
    Une question pour elle , pour illustrer concrètement son témoignage : avez vous des conseils pour le quotidien ? Et quand le moral est moins au RDV?
    Merci
    Marie

  1. 23 septembre 2020

    […] par les vitamines B, le fer et le magnésium, impliqués dans la production d’énergie. Mon amie Michèle prend des compléments alimentaires pour se prémunir des coups de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veux-tu un bol de vitalité ? Lis ce mémo pour ta santé.

Je t'enverrai aussi par email les nouveaux articles du blog dès leur parution.

Le mémo va te parvenir par mail. Surveille ta boite.