Sois le bien vivant !

A propos de Vieillir Bien Vivant.

Bonjour, je suis Anne, l’auteure de ce blog.

Parce que l’inquiétude de vieillir et de tomber en panne d’élan m’a traversée, je cherche comment puiser chaque jour une nouvelle vitalité à mon rythme et selon mon tempérament. Car la carte des représentations du vieillissement, les clichés et les injonctions ne reflètent pas mon territoire : ce que je suis et ce dont j’ai envie et besoin.

Comme j’aimerais aussi pouvoir changer avec les autres le regard de la société sur l’avancée en âge, je choisis de te tutoyer si le même désir nous rapproche : vieillir le mieux longtemps possible bien vivants.

Je partage ce que je j’apprends et ce que je vis pour donner à réfléchir, éclairer et peut être inspirer les chemins de l’âge. Comment cette nouvelle vitalité réveille ma santé (Page A ma santé),  mon engagement dans la vie (Page Au volant de ma vie),  mes liens avec les autres (Page Ensemble, c’est fou)  et mon cadre de vie. (Page Je fais mon nid).

5 180 000 secondes au compteur de ma vie.

 2019, j’ai 60 ans. Je me sens bien conservée grâce aux crèmes que j’ai mises sur mon visage. J’ai travaillé dans l’industrie des cosmétiques. Ce n’est pas facile de vieillir et scruter ses rides et ses pattes d’oie dans un miroir cache des questions et des projections inquiétantes. La principale raison est la représentation tragique que nous avons de l’âge en France : devenir vulnérable et perdre son autonomie.

Bien sûr, je suis touchée et concernée. Pourtant,  cette représentation est une spécificité française. Les clichés finissent par imprégner l’image de soi et impactent les attitudes et les comportements et donc la réalité. J’ai envie de les défier et de les mettre à l’épreuve de ma propre expérience Je décide de butiner joyeusement ma vie au lieu de me crisper pour rester jeune (cela ride) ou d’être raidie (ridée) d’appréhension. 

Prendre mon bien vieillir par la main.

2012, avec ma camarade Frédérique, je crée Des Soins & Des Liens, une association en Ile de France qui aide les gens à entretenir leur vitalité dans l’avancée en âge. Rapidement, Michèle, une autre amie formidable, psychanalyste, rejoint le comité d’administration de l’association. Cette expérience m’a beaucoup appris sur la prévention pour bien vieillir.

Je comprends que les conseils de prévention seront moins efficaces si ma vitalité est endormie et si je les absorbe passivement. Elle n’a plus 40 ans, elle ralentit, ne coule plus de source, ne réagit pas au quart de tour. Je n’ai vraiment pas envie de la laisser se figer. Je crains aussi que ces conseils de prévention, pris au pied de la lettre (fais pas ci, fais pas ça, fais comme ci, fais comme ça, attention, danger ! ) ne me coupent les ailes et me rendent un peu trop passive et obéissante. Au contraire, j’ai envie de rester dans le mouvement et d’inventer. 

M’engager à créer ma propre façon de bien vieillir plutôt que de me reposer sur des représentations culturelles ou des modèles imposés. Puiser et partager une nouvelle vitalité. C’est ce que j’appelle Vieillir Bien Vivant !

A fond les ballons !

 2017, je quitte mon emploi salarié, motivée pour partager mon vieillir bien vivant.  Je tremble un peu mais, si je ne le fais pas maintenant, je le ferai quand ? J’ai la chance d’animer des ateliers de prévention pour les caisses de retraite en Ile de France. Et après une formation, je lance mon blog afin de  témoigner que vieillir peut être un moment de vie dynamique et enrichissant. Raconter comment je transforme ma vie en un quotidien bien vivant, découvrir et partager des réponses, des solutions ou des témoignages renforce mon engagement. Vieillir bien vivante devient mon nouveau projet, celui d’une aventurière-reporter du vieillir.

J’explore, j’enquête, j’essaie et je choisis des propositions pour ma santé au sens large, mon élan, mon lien social et mon cadre de vie.

Je filtre dans mon tamis : est-ce que c’est bien moi, est-ce que c’est important maintenant et est-ce que je vais de l’avant ? Et hop, pesé, adopté ou recalé et partagé !

Michèle a toujours l’envie de participer et je profite de son expérience de psychanalyste pour avancer. Si tu as envie de me suivre, tu trouveras en bas de la page, un formulaire d’abonnement à un email d’alerte de la parution d’un nouvel article. 

Au cas où tu ne te sentirais pas à l’aise car quelque chose résonne vraiment  fort en toi dans mes articles, parle avec tes proches et n’hésite pas à consulter des professionnels pour y voir plus clair. Et sinon, envole-toi et bon vent !

Bon vent bien vivant. Crédit photo droits réservés.

Je souhaite être informé-e par mail de la parution d’un nouvel article.