Vieillir bien vivant, se prendre par la main

Bonjour, je suis Anne

Auteure de ce blog, mariée, j’habite en région parisienne et j’ai 2 grands fils. Je suis aussi devenue grand-mère.

C’est parti, j’ai atteint la soixantaine. Là, c’est l’année dernière, je fais du vélo électrique pour fabriquer des jus de fruits vitaminés.

Dans mon blog, je me permets le tutoiement. Ce n’est pas pour faire jeune, c’est pour nous rapprocher.

Ces 3 choses me touchent. Le combat forcené pour faire/rester jeune m’affole, l’espérance éperdue de longévité m’effraie et enfin le fatalisme et le défaitisme à propos de l’âge m’attriste.

Naturellement, à trop y penser, j’ai senti pointer des inquiétudes en remarquant tous les problèmes de la vieillesse.  Au fur et à mesure, comme beaucoup d’entre nous, je me suis demandé si j’allais vieillir sinistrée et tourmentée et surtout comment je pourrais éviter de glisser sur les possibles peaux de banane du vieillissement.

De tempérament pro-actif, j’ai décidé, vers mes 50 ans, de me prendre par la main pour me préparer. Je me suis mise à suivre et à lire de nombreux spécialistes, philosophes, psychologues, sociologues, médecins, institutions, professionnels ou des personnes engagées. Beaucoup assurent que nous pouvons bien vieillir, que nous avons toujours, et développons encore, plein de capacités, que nous gardons une tendance à l’optimisme avec l’âge, que nous pouvons nous épanouir et même nous transformer.

Par contre, il n’édulcorent pas. Ils reconnaissent les difficultés et assurent qu’il est possible de s’adapter pour garder de la vitalité au fil du temps.

Pourtant, la vitalité ralentit avec les années, surtout si on ne cultive pas son terrain. Y penser et pratiquer de temps en temps, recourir à de gros moyens ne sera sûrement pas suffisant. C’est comme un jardin. Il faut de l’attention et un entretien régulier.

Je décide donc d’entreprendre une vraie démarche pour prendre soin, jour après jour, des conditions qui réactivent et l’entretiennent cette sacrée vitalité !

A travers :

  •  ma santé
  •  mon état d’esprit
  •  mes liens avec les autres
  •  mon cadre de vie

Mon approche consiste à essayer les conseils des experts, des spécialistes ou d’autres personnes avisées et à rajouter mon inventivité pour mettre du pep’s dans mes journées.

Et ça marche, parce que, jour après jour, ma vitalité jaillit de sources bien entretenues, je peux garder mon cap et mon élan et continuer de vivre pleinement ma vie.

Je crois être utile en partageant ma démarche et mes expériences de vitalité avec ceux qui appréhendent de vieillir ou qui veulent profiter de toute leur vie.

2 formules de jouvence accompagnent mon quotidien  :

  • Les Vieux ont la Vie en Eux, c’est pour cela qu’on les appelle les Vieux
  • Qui ne se régénère, dégénère (du sociologue Edgar Morin)

Pourquoi je me suis engagée pour le bien vieillir ?

J’ai travaillé dans l’industrie des cosmétiques. Un univers qui fait rêver ? Oui et non.

C’est là que j’ai été confrontée à la difficulté de vieillir, au combat contre les rides et les pattes d’oies, reflétées dans le miroir. Aux inquiétudes, aux peurs, aux projections quand on se rend compte de son vieillissement. Et cette tension, cette pression commence parfois dès la trentaine, avec une énorme anxiété de vieillir.

Les Français ont, parmi les Européens, une image particulièrement tragique de l’âge : devenir moche, vulnérable et dépendant. Et ces idées sombres finissent par imprégner l’image de soi, impactent les attitudes et les comportements et donc la réalité.

Cette prise de conscience a fait naitre mon intention de servir la cause de vieillir bien vivant. Je suis très investie sur ce sujet maintenant et je saisis les occasions d’y réfléchir, d’apprendre, d’expérimenter et d’échanger avec les autres.

Pourquoi partager ma vitalité dans un blog ?

Parce que j’ai déjà posé des jalons.

En 2012, j’ai créé Des Soins & Des Liens, une association en Ile de France qui propose des activités collectives, comme des soins esthétiques  pour entrainer la vitalité dans l’avancée en âge. Je n’ai rien contre les soins esthétiques, bien au contraire. En clin d’oeil à mon expérience professionnelle,  je les ai réinventés pour donner confiance et envie de bien vieillir devant son miroir.

J’ai aussi animé des ateliers de prévention bien vieillir pour les caisses de retraite en région parisienne. En aidant les participants à identifier les moyens préventifs de prendre soin de leur vitalité et de leur santé, j’ai été formée et j’ai beaucoup appris sur la manière de se préserver des risques du vieillissement.

Passer par un blog me permet de regrouper et partager mes acquis et expériences.

Parce que c’est épanouissant.

A l’orée de la retraite, je me suis diplômée en communication internet. Un outil qui facilite l’encouragement mutuel et l’accessibilité à des avis et des vécus. Cela fait du bien d’échanger avec celles ou ceux qui ressentent ce même besoin de doper leur quotidien. J’espère apporter ma pierre pour penser et vivre le vieillissement, en grande vitalité.

Si tu souhaites rester en contact, tu peux t’abonner aux articles du blog, ci-dessous.