Bien vieillir en santé : le plein de vitalité

Comment vieillir en bonne santé comme ce un couple de Seniors, un verre à la main

A notre santé !

Quand on m’a dit : vitalité ou vite alité, j’ai souri. Comment vieillir en bonne santé, sans en devenir malade ? Les  Français sont très préoccupés de leur santé dès qu’ils pensent à leur vieillesse et qu’ils ressentent les premières manifestations. L’imaginaire de dégradation du corps est la représentation dominante. Mon corps et mon visage changent, je ne me reconnais plus, des petites raideurs, des petites douleurs, des baisses d’énergie se manifestent… Je m’alerte et j’hésite. Comment conserver ma santé et mon énergie ? Foncer chez le spécialiste anti-âge pour une consultation hors de prix ou me résigner parce que c’est de mon âge et que cela ne va pas s’arranger ?

♣  Le vieillissement est un processus normal et un nombre élevé de personnes vieillissent globalement en bonne santé, sans pathologie grave.

Comment bien vieillir en santé.

Faites-vous plaisir ! Crédit photo vectorfusionart.

La vitalité est soeur de la santé. Une bonne santé est un état complet de bien-être et ne consiste pas seulement à une absence de maladie ou d’infirmité et à se soigner.  Prendre soin de soi alimente aussi la vitalité et inversement. 

 3 rubriques au menu :

  • La formecomment prendre soin de mon âge physiologique et l’aider à s’auto-réparer régulièrement ?
  • Les sens en éveil : comment ressentir ma vitalité, être à l’écoute de mes besoins et trouver du bien être et du confort ?
  • La coquetterie : comment me mettre en valeur et partager une belle présence auprès des autres ?

Et maintenant, en continuant ta lecture, tu sauras comment je cherche à puiser de la vitalité pour ma santé.

1. Vieillir est un processus, pas une maladie.

Vieillir est un processus naturel et inévitable. On le mesure généralement par l’âge chronologique, en nombre d’années vécues. Un nombre ne doit pas te faire de l’ombre car l’âge qui compte est l’âge physiologique. Il est possible de faire quelque chose pour éviter de l’accélérer. Je vais être honnête avec toi, je ne suis pas tentée par la médecine anti-âge. Cette quête de jeunesse me semble tragique.

Ainsi, mon objectif est d’éviter un âge physiologique plus élevé que mon âge chronologique.  Donc, je ne me laisse pas aller ! Le biologiste américain, R. Francis,  compare le corps à des voitures. Au bout de 10 ans, l’une, bien conduite et entretenue, roule à merveille, à son rythme, l’autre, malmenée et cabossée, tombe en panne régulièrement.  Nous sommes acteurs de notre âge physiologique, selon notre manière de conduire. Comprendre et respecter le « code » de la prévention aide à conduire et à entretenir. Comment conduis-tu ta santé ? 

De plus, bonne nouvelle, la communauté médicale explique aussi que le corps (physique et psychique)  est en capacité de s’auto-réparer,  si son processus fonctionnel normal est entretenu avec attention. On peut aussi influer sur les conditions de cette auto-réparation(Bien sûr, quand on a développé une pathologie, il est nécessaire de consulter et de se soigner sans tarder et sans culpabiliser !)

2. Bien vieillir en santé se ressent !

Vieillir en santé, c’est aussi ressentir cette vitalité qui circule en soi et autour de soi. Ce drôle de mot se prononce comme sentez. Un bon moyen de ne pas oublier !
Ressentir le vivant (se sent-on alerte ou se sent-on engourdi ?)  permet de juger par soi-même comment on va et repérer ses besoins :  prendre soin de soi ou se soigner, c’est différent. Nous pouvons collaborer avec notre santé et notre médecin. Sans en faire une obsession et devenir sa santé. Tu verras, cela s’entraîne !

3. La coquetterie est bonne pour la santé.

L’allure n’a pas d’âge. Crédit photo Istock.

L’organisation mondiale de la Santé définit la santé comme un état de bien être physique, psychique et social
Social ? L’agence de santé publique INPES relève que le lien social est un important déterminant de la bonne santé. Il permet d’être mieux informé et de réduire les troubles et les effets de l’isolement. La coquetterie est donc un acte de vitalité et de santé pour aller vers les autres avec l’envie d’être présentable et même de plaire. Qui peut dire que c’est futile ? 

Découvrir l’approche vieillir bien vivant